Archives de Tag: point FMR

Le programme du vendredi, léger comme une plume

Ce soir j’aimerais être partout, voleter toute la nuit, à tire-d’aile d’un lieu à l’autre. Du point FMR au Nouveau Casino, de Maxim’s au Cirque.

Et aussi au Culture Hall pour retrouver le gang de PopCorn qui m’a fait tant plaisir cet été sur la péniche, et écouter Daso dont je viens de découvrir le son.

Daso – Open Cage (Original Mix)

Samedi je jouerai peut-être ce morceau, dans une cage ouverte, entouré d’oiseaux de nuit, pour l’anniversaire de Khady.

triple galop

L’avantage quand on habite au 6e étage sans ascenseur, c’est qu’on sait à peu près qui on reçoit. Par exemple, à 9h du matin, ce n’est ni une ex en manque, ni cet enculé de postier qui n’a jamais fait l’effort pour un recommandé, ni la voisine en déshabillé qui a besoin de sel dans sa vie ou dan ses oeufs brouillés.
A 9h du mat, le mec qui sonne chez moi, c’est soit le type qui installe l’ascenseur (pas trop tôt, ça fait 7 ans que j’attends), soit un huissier.
Manque de bol, c’est le second.

Je ne sais pas si vous avez déjà subi l’indignation d’un passage d’huissier. Mais il y a pire : l’huissier qui jette un rapide coup d’oeil circulaire chez vous, et qui vous explique que vraiment, avec toute la bonne volonté du monde, y’a pas un truc chez vous qui a de la valeur. Bonjour, ma vie c’est de la merde.

Je commence donc la journée avec une double humiliation. Ca va pas être évident pour redresser la barre. Ce qu’il me faudrait, c’est une grande dose d’énergie et de nature. genre une chevauchée à bride abattue en pleine forêt.

C’est pas tout à fait le programme, malheureusement. Je n’ai qu’un concert de Metronomy à la Cigale de prévu pour me changer les idées.
Mais Metronomy, c’est un pur-sang anglais. Dès les premiers morceaux, je rentre en dance. En trance.
Pour ceux qui n’ont jamais eu la chance de voir un concert à la Cigale, il faut expliquer ce qu’est un parquet flottant. Aussi appelé trampoline géant. Un truc où même si tu es rigide sur tes jambes, tu as déjà 30 cm d’amplitude grâce à tes voisins. Donc avec un peu de la souplesse naturelle qui me caractérise, on frôle le mi-mètre sans même avoir commencé l’ébauche d’une choré.
Metronomy n’était visiblement pas au courant non plus, et ça leur a fait tout bizarre une salle qui bouge autant pour un vulgaire mercredi. Donc ils en ont remis une couche avec plaisir. Puis deux. Et à chaque morceau, cette obligation de suivre la foule dans son déhanché sous peine d’être à contre-rythme et de se faire casser le cul comme sur un trot mal maîtrisé.
Je sors de la cigale en sueur et en sourire. J’ai à peine la force d’imaginer les crises cardiaques que ça va provoquer à Calvi, entre l’eau et les cactus.

Metronomy – Heartbreaker (DiskJokke remix)

championnat du monde de trampoline par équipe à la Cigale ©DVLS11

Et j’enchaine sur le Lautrec, où Paris, la protubérance électro de Poni Hoax, devrait déjà avoir fini son set. Sauf que tous les potes de Paris étaient au concert avec moi, donc je ne rate rien. Et surtout pas le final conduit par un Nicolas Kerr en pleine grâce. Une grosse claque dans la cave, merci Wrangler.

Paris – In Crowded Subways

Cavalcade jusqu’au point FMR, je suis à la bourre pour soutenir le reste du Clichey Crew qui tient les platines pour la nuit. L’écurie envoie du lourd, mord aux dents, on finit de galoper entre les Beastie et Tiergarten.

Je suis trop mauvais cavalier pour savoir le bonheur que procure un triple galop. Mais j’en ai soudain une vague idée.

Retour au box, pour un peu de repos. Demain, c’est Marathon à la Bellevilloise. Une nuit entière de son, pour achever les chevaux.

Chargez ! (moi, c’est fait, merci)

Ca va saigner

Vendredi c’est Discodeine Release Party baby.

Ca va saigner.

Discodeine – Ring mutilation