Archives de Tag: grand palais

Luna Park

Avant Noël, on a été à la fête foraine avec mon tonton.
Je l’ai retrouvé chez lui après l’école, et il m’a emmené au Ranpalé en métro.
C’est lui qui gardait les tickets dans sa poche parce que moi je suis encore trop petit je les perds tout le temps.
Le Rampalé c’est grand. Et c’est comme un palais normal sauf que là non, c’est le ciel au plafond. Y’a plein de manèges et de jeux trop bien mais qu’on doit faire avec les grands.


Ca tombe bien mon tonton Victor il est super grand et super fort. Surtout en fête foraine mais pas que. En légos et en Flash Mc Queen aussi. D’ailleurs il est un peu pilote et un peu espion je pense, comme Flash Mc Queen.

D’abord il m’a emmené faire du tir à la carabine. Bon moi vu que je suis petit et que c’est dangereux j’avais juste le droit de toucher un peu la carabine, c’est lui qui chargeait les plombs et qui visait. Ben avec 15 plombs, il a eu douze ballons alors qu’ils bougent vachement vite partout quand même. Et en plus pour montrer qui c’est le patron, il a tiré sur les lots à coté aussi. Et paf les jumelles !

La dame du tir elle a dit qu’il était un champion, et elle lui a donné un pistolet. Moi j’aimerais bien un pistolet, mais tonton Victor il dit qu’il ne faut pas (il l’a confié à son papa à lui, qui est un vieux monsieur très sage qui ne fait pas de bêtises, et qui l’a caché dans son placard).

Ensuite on a fait le grand huit, moi ça m’a fait très peur parce que ça secoue beaucoup. Mais tonton Victor, lui, il riait comme si on le chatouillait, parce qu’il n’a peur de rien et que ça doit être de la gnognotte à côté de son entraînement de cosmonaute.

Ca m’a presque rendu malade le grand huit, donc tonton il a dit qu’il fallait qu’on mange un hotdog pour que ça aille mieux. J’avais un peu de mal à manger debout sans mettre de moutarde partout. Alors que tonton Victor il mangeait le sien comme les vrais américains à nouille orque, appuyé comme un cowboy sur une machine à sous. Ca se voyait trop que c’était lui le plus fort de la fête foraine.


D’ailleurs il a voulu aller à la machine à boxe, là où tous les gens forts ils montrent que c’est eux les plus forts, pour m’apprendre à donner des coups de poing et à faire la bagarre. Mais moi j’ai dit non non parce que je voulais pas devoir essayer de taper dans le pounchinebol machin, c’est vrai quoi ça fait super mal aux mains si on n’a pas une grosse gourmette en argent pour se protéger on peut se casser le poignet. alors j’ai dit que je voulais encore gagner des cadeaux à la carabine. Tonton Victor il a dit qu’on allait jouer aux machines à pinces. Les machines à pinces on gagne jamais parce que ça pince pour de faux, c’est mon frère qui me l’a dit. Mais tonton il a une technique spéciale et il a gagné deux fois les angry birds géants que je voulais !

Alors là c’était sûr que c’était vraiment le chef de la fête. Tous les gens ils lui demandaient comment il faisait, et s’il pouvait leur attraper des peluches aussi, mais on pouvait pas, parce qu’on avait rendez-vous à la grande roue qu’il leur a dit.

Moi j’ai pas trop compris pour le coup du rendez-vous, vu qu’on a fait la queue comme tout le monde, et que de toutes façons la grande roue elle donnait pas trop l’impression de vouloir aller ailleurs. Dans la queue, il m’a appris a faire les yeux magiques : tu lève la tête et t’ouvre bien les yeux et hop tu as une grande roue dans chaque oeil. J’ai essayé mais c’est super difficile.

On est montés dans la nacelle, avec un autre monsieur. Alors tonton il lui a tout de suite montré que c’était lui le chef au cas où il savait pas, en faisant tourner la nacelle sur elle-même avec la barre au milieu. Et il l’a mise pile dans la position qu’il fallait quand on est arrivés en haut pour que je voie la tour Eiffel à travers le toit en vitre, dans la nuit. C’était super beau. Mais c’est au deuxième tour que c’est encore plus fort, parce que là mon tonton il avait allumé la tour Eiffel, et que ça brillait comme les baguettes de feu d’artifice sur les gâteaux d’anniversaire.

Dans ma nacelle, tout en haut sous le toit en verre du Rampalé, je me suis dit que mon tonton Victor il était incroyable et que moi aussi je voulais être chef de la tour Eiffel et du Luna Park quand je serai grand.

MP3 : Little Dragon – Little Man

 

 

Publicités

pour la fête de la musique, j’ai dansé pied nu

Hier, jour de célébration nationale de la Culture Française, jour de Fête et de Musique, je me suis séparé avec tristesse autant que soulagement de la belle oeuvre d’art qui protégeait mon pied et l’entourait d’amour.

Hugs & Kisses ©DVLS11

J’en ai profité, libéré, pour célébrer l’été avec des amis, du son, de l’art et de l’espace.
Une soirée entière de sensations, à tourner dans le Grand Palais autour de l’oeuvre d’Anish Kapoor, en contempler les grandes perspectives et le jeu avec la nef, l’effleurer, y pénétrer et se trouver assourdi, désorienté, subjugué. Tant de légèreté, d’infini, de variation.
J’ai pu contempler de haut (heureusement pour ma frêle cheville) la foule massée sous l’escalier, entre les enceintes et la baudruche géante qui résonne. La voir s’échauffer, se tendre, espérer la montée après les nappes. Et exploser d’un coup.
Je suis parti vite malgré l’excitation et la fascination.
J’ai une bonne raison : je prends un train à l’aube pour lancer l’été par un déjeuner en bord de mer au soleil.

Les vacances commencent bien, je le sens.

Washed Out – Feel It All Around

Red - Richie Hawtin face au Leviathan d’Anish Kapoor ©DVLS11

Le programme de la semaine

Après presque un mois d’activité réduite dûe à mon handicap, je reprends sur les chapeaux de roues. Pas trop tôt, j’ai des fourmis dans les jambes. Et vu que je ne fais jamais les choses à moitié, je me jette dans une semaine surchargée, qui a commencé dimanche avec une très belle ouverture de saison pour la Terrassa.

Ce soir, c’est Digitalism en live au Nouveau Casino. Histoire de voir ce que donnent les nouvelles créations du duo allemand. Et Logo en première partie.

Mercredi, c’est l’anniversaire de Cathy chez Alphonse. La belle fête pieusement ses trente-trois ans, et m’a demandé de prendre les platines pour l’occasion. Au programme : principalement des morceaux de 1978 à 2011.

©DVLS 11

Jeudi, Keep Calm ! Rendez-vous au Wahloo pour mon passage mensuel. On commencera tout calmement avec du groove, du funk et du hip-hop, pour finir avec des morceaux qui vont vous rendre fous, si les excellents mojitos de Kevin ne s’en sont pas déjà chargés. Si vous êtes au dîner en blanc et que la pluie vous surprend, vous savez où venir trouver refuge…

©DVLS11

Vendredi, c’est l’habituel rendez-vous au Napoléon. Le dernier avant l’été. Puisque qu’une bonne partie du Clichey Crew sera à Calvi, je vais peut-être préparer un set exclusivement composé de morceaux d’artistes qui seront présents à CalviOnTheRocks début juillet.

Samedi c’est relâche. Journée repos, je vais juste aller faire un tour à la Forge pour les portes ouvertes de mes artistes préférés, l’Atlas, Sunset, Babou, Faucheur… Ensuite, petit passage à la Gaité Lyrique pour l’exposition Public Domaine et les lives de MixMasterMike et Pedro Winter. On finira la soirée à la Boumette pour voir et écouter les copains.

Et on finit en beauté dimanche pour la 2e Terrassa de l’été. Clichey prend les commandes du bateau tout l’après-midi, pour vous passer le meilleur de la musique électronique au soleil. Une sélection des morceaux qu’on aime écouter en bord de piscine ou pendant nos apéros les pieds dans l’eau à la plage. Rien de mieux pour préparer les vacances. Et peut-être une belle surprise pour nous accompagner, plus d’infos bientôt…

Ca suffira, non ? Ah ben non, on recommence mardi au Napo pour un apéro spécial fête de la musique. On finit pas tard, puisqu’il faut être à l’heure au Grand Palais pour assister au Live de Richie Hawtin face au monumental Leviathan.
Une très belle façon de fêter mon déplâtrage le matin même, et de préparer le départ en vacances.

Bonobo – days to come

Grand Palais

tout en images, click to enlarge.

avec juste un petit fond sonore de Yuksek.
MP3 : Yuksek – So Far Away From The Sea (The Twelves Remix)

GRAND PALAIS

Je sais où je serai le 9 octobre.
Impossible d’imaginer rater l’événement électro de l’automne. Voire même de l’année, vu le line-up de ouf qui investira le Grand Palais : Laurent Garnier (live), Yuksek (live), Simian Mobile Disco (DJ set), Supermayer (DJ set), Ebony Bones (live), Juan MACLEAN (DJ set), Siskid vs Karmil.

Rien à ajouter. Lolo le pape de la musique électro, Yuksek le live le plus hystérique et jouissif de Calvi On the Rocks 2010, Les tueurs de Simian, Supermayer dont je rêvais pour Calvi et leur son toujours groovy et enjoué. Rien que pour ça, je craque mon slip.

Je les imagine déjà, jouant dans la majestueuse Nef du Grand Palais pour une immense foule en délire, jusqu’à ce que le jour pointe à travers la verrière.

On ne va pas dormir beaucoup cette nuit là.

Simian Mobile Disco – Sleep deprivation

Toutes les infos et la billetterie ici (a priori, plus de places grand public, j’espère que vous ou vos amis sont chez SFR).

LunaFiac, ma première claque nocturne au Grand Palais ©DVLS05