Archives de Tag: clichey

comme un vendredi, en pire

Sale journée. Un vendredi qui conclut une semaine plus chargée qu’un Long Island Ice Tea.
Je fuis le boulot à peine habillée. J’aime travailler léger, et j’ai juste attrapé au vol quelques poils avant de sortir. Ca tombe bien, c’est encore le thème de la soirée, certainement la dernière de l’hiver avant l’arrivée des beaux jours.
Je me réfugie sur la banquette arrière du taxi, et je m’y love, dans le silence. Petit instant de recueillement dans Paris en mouvement. Petit souffle avant de respirer enfin, de sourire, de raconter des conneries, d’engloutir des Long Island pour de vrai, d’écouter le son du Clichey Crew, d’esquisser quelques pas de danse en terrasse et de chercher la licorne pop.
Ce soir c’est Napoléon, enfin. Empire Weekend comme un vendredi par mois.

And I wanna party like Bonaparte.

Bonaparte – Do You Want To Party (Siriusmo Rx)

"73 rue du Faubourg Saint Denis s'il vous plait"

De 19h à 2h. Et après la fermeture, on ira définitivement fermer la semaine de travail avec les Professionnelles. Tous chez Moune à genoux devant Tnoo et Roussia.

Jusqu’à ce que l’aube et le week-end se lèvent.

Je suis VERT

Si je pouvais avoir un pouvoir magique, j’aimerais le don d’ubiquité. Ou la capacité de voler. L’un ou l’autre seraient bien pratiques certains jours pour profiter de toutes les soirées que nous propose Paris (la ville n’est pas encore totalement morte semble t-il, à moins que ce ne soit son dernier sursaut ?).

C’est particulièrement le cas vendredi prochain. Ca va être très chaud de profiter de toutes les merveilles qu’on nous balance en même temps.

On commence à 17h à Montmartre, pour la 2e édition de la Grrrrr Block Party. Après avoir retourné le Marais l’année dernière, on remet le couvert cette année à Montmartre. La fine fleur des crews parisiens prend d’assaut la butte Montmartre. Nous on a de la chance, on trônera en plein milieu de l’action, au Sancerre, rue des abesses. Donc quand j’aurai refilé les platines à Milos ou à nos petits camarades de Folistar, je pourrai aller saluer mes potes et confrères qui jouent tout autour, jusqu’à 23h comme nous. En étant certain de croiser à peu-près tout Paris en moins de 500 mètres…

Mais le problème c’est que j’irais bien aussi au Café de la Danse à 20h30 revoir Donso en concert. Donso, c’est le projet electro-malien de Krazy Baldhead, et ça déchire. Déjà, ca se complique.

A 23h, on clôture la Block Party à la Machine du Moulin Rouge : Fortune, We are Enfant Terrible, Para One et Tacteel, Bobmo, Marco Dos, (avec Edouard Rostand, Estelle Surbranche, Violaine Schütz et Cédric Couvez en press-battle bonus), ça sent le lourd, et il risque d’y avoir le feu.

Pendant ce temps, à quelques centaines de mètres de là, Ninja Tune fera la seconde de ses trois soirées de 20 ans. Si vous n’avez pas votre place et que vous arrivez à choper un des 400 sésames qui seront mis en vente le soir même, vous pourrez danser toute la nuit avec Roots Manuva (live), Mr Scruff (6 Decks Dj Set), The Herbaliser (dj team), The Infesticons (live, aka Mike Ladd & Juice Aleem). Pas crado, le plateau d’anniversaire, hein ?

Un anniversaire n’arrivant jamais seul, Tigersushi a choisi le même soir pour fêter ses dix ans. Et eux ils seront au Charbon + Nouveau Casino à partir de minuit et pour toute la nuit, avec la fine fleur des artistes et des amis du label : Joakim, James Holden (Border Community), Surkin (Institubes), Cosmo Vitelli (I’m a Cliché), DJ Mehdi (Ed Banger) au nouveau Casino, et Krikor, Zombie Zombie (Versatile), D-i-r-t-y Sound System (D-i-r-t-y), Panico, Principles of Geometry, DYE, et Tigersushi Bass System au charbon. Que du bon jusqu’au bout de la nuit.

Et quand j’apprends que le même jour, il y a aussi Grand Master Flash au 1515, (je vous passe l’excellente résidence classieuse de Miss Kittin au Regine’s) je n’ai qu’une chose à dire :
PUTAIN MAIS VOUS POUVIEZ PAS VOUS ORGANISER POUR PAS TOUS FAIRE LA TEUF LE MÊME JOUR BANDE DE CRETINS ?

Voila, vous avez les cartes en main.
Choisissez de quel côté vous voulez aller, moi j’irai du mien.

Bob Dylan – Most Likely You Go Your Way (And I’ll Go Mine) – Mark Ronson Remix

GRRRRRouillez vous, courez partout ! ©DVLS10

Erratum

J’ai commis une énorme erreur dans un précédent article footballistique. J’ai eu la prétention d’expliquer le football aux filles. Tentative vouée à l’échec, j’ai finalement préféré bâtir mon équipe de rêve, féminine.

La Femme est l’avenir du Football. Parce que pendant que l’Homme transpire de peur et de bière dans un bar, la femme tout de blanc vêtue trinque au champagne face à la pyramide du Louvre. Elle sourit, elle resplendit dans la nuit, elle séduit, elle enchante, et vous fait oublier de vous intéresser au pitoyable spectacle du ballon rond. Et puis quand la nouvelle se répand enfin, la Femme grimpe sur les tables pour danser en scandant « on a perdu, on a perdu », et donne un peu plus le sourire à tous les garçons. Parfois la femme fait du poledancing sur les lampadaires de la place, et l’homme oublie jusqu’au nom du sélectionneur.
Dans une galaxie far far away de l’Afrique du Sud, la Femme dirige l’armée de l’Empire, étouffe dans l’oeuf la rebellion bleue, et mène ses Stormtroopers à la victoire jusqu’au plus obscur de la nuit.

Use the White Force ©DVLS10

Carrousel de Victoire ©DVLS10

Je continue à travailler mon football féminin demain. Kaguyahime à l’Opéra Bastille, un ballet qui promet beaucoup plus de ravissement que celui du onze tricolore.
Et ensuite, je vais danser moi aussi en cherchant les filles cachées dans le 104, et en écoutant mes petits camarades de Clichey.

Beastie Boys – Girls

NA – PO PO PO

Dieu merci,
C’est Vendredi.

Ce soir y’a Napo.

A moi les Ultimate Collins, les coupes de champ, les pintes et les tournées de shooters.
A moi les discussions sans fin sur le trottoir, les rencontres au bar et les conversations avec les ex dans la queue des toilettes.
A moi de penser à manger avant qu’il ne soit trop tard, une fois encore.
A moi les platines si l’américain, le manager communautaire et le poulpe veulent bien me les laisser un peu. J’ai des petites bombes musicales plein les poches, les enfants.

Bossez pas trop aujourd’hui.
Gardez à l’esprit que c’est vendredi.

Easybeats – Friday On My Mind
Pour ceux qui ne sont jamais venus, une petite vidéo de la dernière édition : clic !

CALVI : would you like some more

Pass pour le festival en vente aujourd’hui à 10h sur Digitick. Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde.

Si vous êtes encore indécis malgré la très lourde programmation que j’ai balancé avant-hier, vous êtes : A/nul en anagramme, donc incapable de remettre quoique ce soit dans le bon ordre, ce qui risque de vous poser un problème pendant le festival au niveau du foie, des oreilles et des neurones. Mais le line-up doit maintenant être en ligne ; B/ atteint d’une grave maladie mentale ; C/ maire de Belfort, et très attaché à votre festival dans la boue parce que c’est bon pour la peau, pas comme l’eau de mer et le soleil.

Même pour des cas aussi graves que vous, je n’ai pas dit mon dernier mot, ma dernière salve sera aiguisée comme une lame, pointue comme un couteau, chauffée comme une flamme, puissante comme un fusil d’assaut.

Les anagrammes du jour sont :

– On a Rape : un des meilleurs musiciens électro français, habitué du festival. Tout simplement à mon goût un des plus flamboyants représentants d’Institubes.

– Taig : pas le champion de roller, mais une star qui a evidemment sa place à Calvi vu le niveau de ses productions, et le fait qu’il ai un nom de marque de planche à voile.

– Merry Pause : j’ai ai rêvé, la vierge de l’affiche de cette année a accompli le miracle. Les deux super héros des platines qui se sont associés pour sauver le monde ont accepté de se reformer pour une date unique, et c’est au pied de la citadelle que ça se passe. J’en pleure de bonheur.

– Nelly L. Lane : Madame Bpitch en maillot, oui oui oui.

– Num. K : live fast die old

Mais aussi Zoek, Tidy & Silkiest way, Harm to anywhere, Boy Drinks, Sukk Ye.

Ca ne s’arrête plus, en fait…

Le Clichey Crew tiendra sa résidence mensuelle ce soir au Napoléon, et le temps estival va nous permettre de profiter à fond de la terrasse. On parlera du line-up, et on l’écoutera beaucoup aussi, histoire de s’échauffer un peu. Navid, JM et les autres, venez vous faire offrir un verre en sortant du taf, et fêtons le lancement officiel de COTR/VIII !

la crême des artistes, pour vous ©DVLS09

Joyeuses Pâques

Merci à tous ceux qui sont venus faire la fête avec nous samedi soir au Scopitone, et merci à Kantes pour avoir partagé ce moment avec nous !

Spéciale dédicace aux amoureux qui se sont galochés sous les yeux de Ludwig :
Metronomy – Heartbreaker (Discodeine Remix)

Ca choppe grave aux soirées Clichey ! ©DVLS10

Bonne fin de week-end Pascal à tous, bonne chasse aux oeufs !

j'irais bien chercher des oeufs vintage en altitude... ©DVLS10