Archives de Tag: Calvi (on the Rocks)

Soundshine

Avant de vous laisser vous échapper vers le week-end du 14 juillet ou des vacances plus longues, je tiens à remplir votre musette d’un peu de bonne musique. Ca vous sera utile pour patienter dans les embouteillages, pour profiter plus intensément de vos journées au soleil, et aussi pour draguer des meufs.

Une playlist d’une heure et demie réalisé à l’origine pour la webradio de Calvi On The Rocks.
90 minutes en forme de condensé d’une journée calvaise idéale rythmée par le soleil : une après-midi à se faire bronzer (sur la plage, en bord de piscine, en rivière ou sur le Moonbeam), un apéro au coucher du soleil, une nuit de fête jusqu’à l’aube.

Sunshine 2 Sunset 2 Sunrise : à  télécharger ici

2 semaines

Plus que 14 jours, avant de se retrouver à nouveau entre amis, au soleil, à danser dans l’eau.
Back to the same old place we love…

Genius of Time – Same old place

Getting closer ©DVLS 10

On fête le compte-à-rebours final au Napoléon ce soir, venez pour la dernière Empire Week-End avant l’été.

Et dimanche, passez sur la Péniche Concorde Atlantique pour la 2e Terrassa de la saison. Milos et moi vous avons préparé un set électro qui sent bon le sable, la pomme de pin, le rosé et le bocconcini !

CALVI 2011, le LINE-UP OFFICIEL en exclu !

Vous me direz qu’on s’en fout du line-up, parce qu’on va à Calvi avant tout pour le cadre, et pour retrouver les potes. On réserve son Pass, ses billets et sa location avant même d’avoir la programmation.

Ca tombe bien parce que franchement, le line-up est tout moisi cette année. On risque même de grave se faire chier au bord de l’eau. Alors je vous propose de quoi vous occuper pendant ces longues journées de festival.

Mieux qu’un Sudoku, mieux que les anagrammes de l’année dernière : un bon « mots cachés » comme dans le supplément Jeux de l’Eté de Télé 7 jours, voire les meilleurs numéros de Corse-Matin.

Les facétieux artistes de Calvi 2011 se sont cachés dans cette grille, sauras-tu les retrouver ? attention, il y a des pièges !


nota : si vous n’avez pas trouvé 15 artistes, continuez à chercher !

Pas la peine de chercher General Elektriks (avec ou sans HoneyCut), Earthling (et/ou Tristesse Contemporaine), Justice, Whitey, Bo’tox et quelques autres que j’avais pourtant EXIGÉ, ils ne sont pas encore confirmés… que fout l’orga ?

ah oui bien sûr : j'exige la pleine lune qui se lève pendant les concerts

La D.O.L.C.E. V.I.T.A. ! ©DVLS10

Allez, un petit indice pour les tocards qui ne trouvent pas un nom dans la grille

Caribou – Sun

Ready for Rock

Hier, j’ai fêté mes trois semaines avant l’avion pour Calvi.

Maison : check ; avion : check ; pass 5 jours : check. Ne reste plus qu’à tailler la moustache et à travailler le physique avant la compétition. Le mental, boosté par l’annonce officielle de la présence de LCD, est au top.

Ready to hit the island, steady on the Rocks. That’s what I’m feelin’ now.

Aretha Franklin – Rock Steady

Ambiance de Coupe du Monde, Calvi 2006 ©N.Doundov

Local Star

J’ai pas trouvé de créneau dans mon planning chargé pour descendre à Cannes dandiner mon petit cul de starlette sous les flashes de Nice-Matin.
C’est con, je pense qu’il y avait de quoi bien rigoler entre la Villa Schweppes, le Baron et la Divine Comédie, au moins.

Mais je n’ai pas perdu mon temps pour autant, tonton. Je fais les gros titres de la presse allemande, qui s’y connait en qualité et en branchitude. Pas un de vous ne me contredira sur le sujet, surtout pas ceux de mes amis qui ont encore perdu quelques millions de neurones récemment à Berlin.

L’intégralité de cet excellent article bourré d’incontournables conseils musicaux de très haut niveau se trouve ici, clic.

La suite dans ce tourbillon de notoriété, ce serait de faire le poster central de Corse-Matin. Je vais tout donner pour ça à Calvi. C’est dans 45 jours, j’attends avec impatience le programme détaillé.

"ambiance de folie", that's my name

(vous excitez pas sur les dates ci-dessus, ce sont celles de l’année dernière)

CALVI VIII / S-10

Pile 10 semaines.
Juste de quoi compter sur les ongles des deux mains.

Et croiser les doigts pour que les derniers artistes en attente (LCD, Izia…) soient vite confirmés. Voire même imaginer quelques surprises de dernière minute…

Princesse Nanou, COTR08 ©DVLS

Soixante-dix jours pour se préparer les oreilles.
On commence par une petite sélection pour une après-midi au bord de l’eau, de la sieste à l’apéro.

Supermayer – Cocktails For Two
The Twelves – I feel fine
Revolver – Get around town
Hot Chip – Colours (Fred Falke Remix)
JJ Cale – Ride Me high (Joakim edit)
Matias Aguayo – Rollerskate
Holy Ghost – I Will Come Back (DJ Mehdi Remix)

Landry on the Rocks ©DVLS07

CALVI : would you like some more

Pass pour le festival en vente aujourd’hui à 10h sur Digitick. Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde.

Si vous êtes encore indécis malgré la très lourde programmation que j’ai balancé avant-hier, vous êtes : A/nul en anagramme, donc incapable de remettre quoique ce soit dans le bon ordre, ce qui risque de vous poser un problème pendant le festival au niveau du foie, des oreilles et des neurones. Mais le line-up doit maintenant être en ligne ; B/ atteint d’une grave maladie mentale ; C/ maire de Belfort, et très attaché à votre festival dans la boue parce que c’est bon pour la peau, pas comme l’eau de mer et le soleil.

Même pour des cas aussi graves que vous, je n’ai pas dit mon dernier mot, ma dernière salve sera aiguisée comme une lame, pointue comme un couteau, chauffée comme une flamme, puissante comme un fusil d’assaut.

Les anagrammes du jour sont :

– On a Rape : un des meilleurs musiciens électro français, habitué du festival. Tout simplement à mon goût un des plus flamboyants représentants d’Institubes.

– Taig : pas le champion de roller, mais une star qui a evidemment sa place à Calvi vu le niveau de ses productions, et le fait qu’il ai un nom de marque de planche à voile.

– Merry Pause : j’ai ai rêvé, la vierge de l’affiche de cette année a accompli le miracle. Les deux super héros des platines qui se sont associés pour sauver le monde ont accepté de se reformer pour une date unique, et c’est au pied de la citadelle que ça se passe. J’en pleure de bonheur.

– Nelly L. Lane : Madame Bpitch en maillot, oui oui oui.

– Num. K : live fast die old

Mais aussi Zoek, Tidy & Silkiest way, Harm to anywhere, Boy Drinks, Sukk Ye.

Ca ne s’arrête plus, en fait…

Le Clichey Crew tiendra sa résidence mensuelle ce soir au Napoléon, et le temps estival va nous permettre de profiter à fond de la terrasse. On parlera du line-up, et on l’écoutera beaucoup aussi, histoire de s’échauffer un peu. Navid, JM et les autres, venez vous faire offrir un verre en sortant du taf, et fêtons le lancement officiel de COTR/VIII !

la crême des artistes, pour vous ©DVLS09

Calvi : LINE-UP, side down

En exclusivité pour vous, la programmation de Calvi On The Rocks 2010, mais dans le désordre sinon c’est pas drôle. In the mix !

1- Oh, Pitch !
2- Arc Garlic
3- Erv Lover
4- Gosh, Hotly
5- a CIA Jam
6- Mik Jao
7- That injured muggings
8- Thy best ever
9- Jer it up
10- Net Four
11- Wheel TV Set
12- Broke Bat
13- Mud Kola
14- Liquor or Cad
15- Pubic List

en attente de confirmation, on croise les doigts :
16- Zaii (et son orchestre)
17- Cuddly Snot Mess (et non Oddest Sly Scum, comme Diego me l’a fait remarquer. Mais j’aimais bien Scum, c’était un indice supplémentaire)

et bien sûr, les habituels piliers du festival :
18- Hopeless ideal Meantime
19- Bugger’s To

Si ces noms ne vous font pas rêver, vous n’avez plus qu’à remettre chaque anagramme dans l’ordre, je confirmerai les bonnes réponses s’il y en a… Si vous avez besoin d’indices, allez fouiller dans ma Wishlist faite à M-5, j’ai la joie de voir quelques uns de mes voeux exaucés !

bisous au goût de Landry,

« Stormier Maxima » aka MixMasterMario

Mascotte Moustachue Officielle du Festival ©Elisa Le Monnier / Seb Löffler

CALVI 2010

J-100, it’s the final countdown !

Sans vouloir mettre la pression à qui que ce soit…

Je vous abandonne, je vais cuisiner les organisateurs pour essayer d’avoir quelques indiscretions sur le line-up, en esperant qu’ils auront suivi ma wishlist

Le cours de Yoga et Landry est plannifié à 19h ©DVLS07

M-5

Oui je sais, on est en février, il est trop tard pour présenter ses voeux. Mais c’est mes voeux pour Calvi on the Rocks que j’aimerais vous présenter, entre deux crêpes, à pile 5 mois du festival, à l’heure où certains doivent faire fumer les téléphones (et particulièrement le portable de Lionel) pour essayer de faire venir les coups de coeur musicaux de chacun, je vous droppe ma playlist de festival idéal.

Au cas où, quoi. J’dis ça j’dis rien.

LCD soundsystem

Commençons lourd, hein, y’a pas de raison. James, steuplé, viens encore, comme chaque année, répandre un peu de magie sur le festival. Et puis faudrait suivre l’avancement des travaux du studio d’enregistrement à Spano…

James, steuplé, viens nous faire chanter

And it keeps coming,
And it keeps coming,
And it keeps coming,
Till the day it stops
(Repeat x3)
And it keeps coming,
(Repeat x7)
Till the day it stops.

LCD Soundsystem – Someone Great

"Non non, pas de changement, je retourne encore toute la baie, là" J.Murphy, ©DVLS09

Hot Chip

Pas en tant qu’invités de James, qui apporte chaque année un poulain, hein, James ! On veut du nouveau, de la fraîcheur !

Hot Chip c’est des amis maintenant, ils viennent juste partager avec nous leur nouvel album, bronzer en poutrap’,  boire du Landry… et éventuellement s’occuper du son de la sieste (un petit Boy from school acoustique et une grande Orezza, merci) et de celui de l’apéro, pour les slows du coucher du soleil

Hot Chip -Boy from school (acoustic version)

Hot Chip – Sexual healing

it's gettin' hot in here ©DVLS07

Hey Hey My My

Parce qu’ils sont super cools, parce que j’aime quand ils racontent des horreurs en grattant gentiment leurs guitares comme dans In the Lake ou Your Eyes When We Kiss. Parce que leur nouvel album est en gestation et que j’aimerais bien l’entendre au bord de l’eau. Parce que si on leur demande gentiment, ils chanteront peut-être Woooaaaa (« and the astronaut says we’re gonna party in space ! ») comme à l’époque de British Hawaii, où même, postés sur la passerelle de chez Tao, un petit On The List pour calmer les milliers de refoulés…

Hey Hey My My – Picking

sortie de chez Tao, lever de soleil sur la passerelle parce que demain il sera trop tard ©DVLS08

Whitey

Whitey m’avait gratté l’oreille, avec Stay On The Outside, sur le 4e Opus des excellentes compilations Kitsune. Depuis, j’ai un peu ramé pour me procurer ses 2 albums, le monsieur se fait très discret, impossible de les trouver dans un rayon Fnac, ni même de les commander… The Light at the end of the tunnel is a Train et Great Shakes sont pourtant deux pures merveilles, et son nouvel album est enfin annoncé sur sa page myspace. Page Myspace où, au passage, on voit dans ses photos toute la capacité de portnawak’ du jeune homme (« Shortly after I invented a new stagediving technique called The Suicide« ).

Whitey – Sweet Word for the Sour

ignition ! ©DVLS07

Bonobo

Bonobo il le faut, parce quelqu’un qui prône la paix par le sexe, et qui crée une musique aussi propice aux siestes au soleil qu’aux douces afters au bord de l’eau est fait pour Calvi. Et que quand il ne joue pas sa musique mais le hip-hop des autres, il rend extatique et sautillant son public. La dernière fois que je l’ai vu, au Social Club, il a collé un sourire figé à tout le dancefloor pendant l’intégralité de son DJ set comme s’il avait vaporisé du MD dans la ventilation.

Bonobo – Pick Up

et il pleuvra du Landry sur l'Octopussy ©DVLS07

Two doors cinema Club

Juste parce que j’ai envie envie de beugler « Now I can talk, no one gets off (I know how you like to) ».

Ouais, juste pour ça.

Two Doors Cinema Club – I can talk

The Opinel Fuck ©DVLS09

Breakbot

Depuis que j’ai eu la chance de le croiser au Cello avec George Pompidup et Krazy Baldhead, depuis que j’ai eu l’occasion de l’entendre jouer, il me fascine. Plus cool que Jesus, il fait des miracles derrière un laptop, avec un son qui fait lever les tétraplégiques et chanter les petits enfants qu’on laisse venir à lui.

Pnau – baby (Breakbot remix)

Je suis sûr qu'il peut crucifier le public et le faire danser sur l'eau ©DVLS07

Joakim

Joakim était déjà dans ma wishlist 2009, parce que j’aurais aimé qu’il joue son remix de Pocket Piano en duo avec DJ Mehdi, et aussi qu’il fasse quelque chose avec Poni Hoax puisque c’est lui qui a façonné leur son.
Mais même tout seul, j’en veux bien (ou alors on fait revenir Mehdi, ça ne me pose pas vraiment de problèmes)

Joakim – I wish you were gone

sur la jetée ©DVLS09

Supermayer

Parce que, réunis, Superpitcher et Michael Mayer sont les mecs les plus doués pour rendre incroyablement dansant et enjoué n’importe quel son, et que quitte à ce que les touristes du Club Olympique ne ferment pas l’oeil de la nuit, ce soit en écoutant ça, depuis l’autre bout de la baie :

Foals  – Olympic Airways (Supermayer mix)

Si Supermayer n’est (ne sont) pas libre, je veux bien Gui Boratto à la place, pour entendre Beautiful Life.

Club Olympique ©DVLS09

New Young Poney Club

En attendant la sortie de leur nouvel album The optimist début mars, je continue d’écouter ça en boucle, en pensant que ça pourrait bien faire la blague au pied des cactus (nota : penser à commander la pleine lune qui se lève pendant les concerts cette année aussi)

New Young Pony Club – The Get Go

Phoenix under the full moon ©DVLS09

Izia

D’abord, la question ne se pose même pas, elle est chez elle à Calvi. C’est là qu’elle a fait un de ses tout premiers concerts, et qu’elle m’a mis sa première tarte du haut de ses 15 ans. Tartes qui se sont multipliées depuis, de la Flèche d’Or au Bataclan en passant par le Reservoir. J’aime me faire baffer par des petites princesses qui manient avec autant de dextérité le micro, le whisky et l’humour. Et leur donner quelques cours de danse chez Tao.

En plus elle m’avait promis un concert dans la pinède. On pourrait y remédier cette année s’il vous plait ?

Izia – The Light

deux ans que j'attends

Papa peut pas s'occuper de toi, il prend la pose, le soleil et l'apéro ! ©DVLS06

Renald Luzier

Paniquez pas ! J’ai pas parlé de Renan Luce, j’ai pas envie repenti, les voisines ou la lettre, j’ai assez de mal tout seul à digérer toute la vodka que je m’envoie. J’ai dit Renald Luzier, dit LUZ. Le dessinateur, chroniqueur graphique de rock d’immense talent pour Charlie Hebdo, selector érudit, enjoué et intelligent, puisqu’il sait que la clé du succès, c’est de faire danser les filles.

Alors s’il pouvait passer un peu de son et croquer quelques têtes, quelques sets et quelques fêtes…

oui, il est comme ça en vrai...

remember Calvi 2006, ©DVLS06

A Filetta

Ca me manque, un festival qui ne s’ouvre pas sur des chants polyphoniques, histoire de bien prévenir le public qu’il peut s’attendre aux merveilles les plus variées, à être sur-pris par n’importe quoi. Et appréhender à coups de fougères une autre part de la culture locale, avant d’aller faire un tour dans les montagnes ou de manger un bocconcini…

A Filetta – Sumiglia

de la bergerie à la mer ©DVLS06

Si j’ai tout ça pour le festival, je promets d’offrir aux organisateurs mon 45 tours de Mireille Mathieu.

80 centimes d'euros, quand même

.