Archives de Catégorie: vendredi c'est Party

les voeux à +6 / -6

J+ 6. Sixième jour de l’année.
Il est temps de se bouger pour les voeux officiels.
Que vous souhaiter de particulier en cette année extraordinaire -qui devrait compter un jour de plus mais qui pourrait en compter 9 de moins si la fin du monde arrive- ?

M-6
Six mois pile avant Calvi, édition spéciale décade-anse.
J’ai commencé ma wishlist et mon lobbying.

Donc avant tout, je vais vous souhaiter une très belle année de musique.
Et un très bel été.

Rendez-vous ce soir au Bar 21 pour les voeux officiels du Clichey Crew, on va vous asperger les oreilles du tout ce qu’on a aimé de 2011, et du meilleur de ce que 2012 nous réserve. On va faire une simulation de fin du monde sur 30m2, juste pour se préparer à ce qui nous attend.

en musique :
R.E.M. It’s The End Of The World As We Know It (And I Feel Fine!) MTV unplugged

Le Sport – Its Not The End Of The World (But I’m Waiting) Dsico’s Remix

Skeeter Davis – End Of The World

Publicités

Le programme du vendredi, léger comme une plume

Ce soir j’aimerais être partout, voleter toute la nuit, à tire-d’aile d’un lieu à l’autre. Du point FMR au Nouveau Casino, de Maxim’s au Cirque.

Et aussi au Culture Hall pour retrouver le gang de PopCorn qui m’a fait tant plaisir cet été sur la péniche, et écouter Daso dont je viens de découvrir le son.

Daso – Open Cage (Original Mix)

Samedi je jouerai peut-être ce morceau, dans une cage ouverte, entouré d’oiseaux de nuit, pour l’anniversaire de Khady.

pur plaisir

If you look upon my face
you are watching now the devil.

Clip du mois, évidemment.
(merci Coco 3B)

Ce morceau sera peut-être joué ce soir à notre petite sauterie du Soleil de Minuit. Et le clip sera mimé en live par des stagiaires du Clichey Crew.

en qualité

En qualité de fan de Mickael Jackson depuis que j’ai rêvé grâce à lui d’avoir un bébé tigre, je me dois de vous dire que ce morceau existe :

Jackson Five – dancing machine Julien Parisé’s resurection mix

et aussi de vous certifier qu’il sera joué au moins une fois, peut-être après un blanc un peu long et gênant, vendredi soir pour un Soleil de Minuit au Bar 21, où Clichey a prévu de se battre à mort quasi-nu dans de la nourriture bio avariée face aux psychopathes qui se cachent derrière Des-Chibres-Et-Des-Lettres (.blogspot.com/).

Et si on est vraiment trop mauvais pour vous, venez quand même, il ne vous en coûtera que 2€ pour nous jeter une bière à la gueule. 9h-3h.

Festival !

Ca faisait longtemps que je n’avais pas fait un festival. En dehors de Calvi je veux dire. Un vrai festival, avec de la boue, de la bière, et plusieurs scènes qui obligent à courir de l’une à l’autre pour ne rien rater de sa sélection. Direction Rock en Seine aujourd’hui.

Un festival réussi, c’est avant tout une organisation sans faille :

– des bottes en plastique pour patauger joyeusement dans la boue. Voire pour patauger dans la bière quand un de vos potes un peu con passe les concerts à vous vider ses pintes dans les bottes.

– un parapluie, on ne sait jamais. Ou un poncho, qui sert à la fois à se protéger des grosses averses, à s’asseoir dans la boue, et même à se planquer un peu pour rouler tranquille.

– un T-shirt cool. On évitera de porter celui d’un groupe présent au festival, trop groupie. J’hésite aussi sur le « Ride live à Reading 1992 », ça fait un peu vieux con vu que ça risque d’être l’année de naissance d’une bonne partie des festivaliers. Porter le T-shirt de calvi dans la boue c’est péché. Je me plongerai dans mon dressing au dernier moment, on verra bien.

– des potes. Parce qu’un festival tout seul, c’est pas vraiment un festival.

et surtout une bonne analyse de la programmation, pour optimiser son programme de déplacement. Pour moi aujourd’hui ce sera

– un démarrage à 17h35 avec Herman Dune, que je n’ai pas vus depuis longtemps et que j’ai ratés à Calvi cet été pour cause de barbecue tardif. Parfaite mise en jambe accompagnée d’une première bière.

– on enchaine a18h25 avec CSS. Montée dans l’énergie, et certainement une bonne présence scénique.

– 20h, The Kills enchaine sur la même scène (la grande). Le duo devrait envoyer du bon, du lourd et du sexuel, comme à son habitude.

– 21h, allons tenter de sauter plus haut et plus follement qu’Hervé Salters, le Général Elektriks. Toujours un grand plaisir de retrouver le monsieur, ce sera une première pour moi dans un cadre aussi grand, on va voir comment il se débrouille en dehors des petites salles intimistes…

– Petite pause pour prendre le temps de diner un peu en écoutant de loin quelques groupes au hasard (genre les Foo Fighters), jusqu’à 23h et les hostilités finales. Gros dilemme : Paul Kalkbrenner est à 23h20 à la Cascade, Death in Vegas à 23h30 sur la scène Pression Live. Je prends le pari d’écouter les premières minutes du concert du berlinois, en espérant qu’il commence son live avec le magique Altes Kamuffel. Avant de filer ensuite voir et écouter DIV, dont les lives ont toujours été totalement hypnotiques tant par le son que par les projections visuelles.

Shake your pants !

Shake your pants,
I like the way you dance.

Shake your pants,
For action and romance.

2 semaines

Plus que 14 jours, avant de se retrouver à nouveau entre amis, au soleil, à danser dans l’eau.
Back to the same old place we love…

Genius of Time – Same old place

Getting closer ©DVLS 10

On fête le compte-à-rebours final au Napoléon ce soir, venez pour la dernière Empire Week-End avant l’été.

Et dimanche, passez sur la Péniche Concorde Atlantique pour la 2e Terrassa de la saison. Milos et moi vous avons préparé un set électro qui sent bon le sable, la pomme de pin, le rosé et le bocconcini !