Archives mensuelles : septembre 2011

Un dernier sourire

Les proches de DJ Mehdi seront réunis aujourd’hui pour un dernier hommage.

J’espère qu’ils auront la force de sourire, de ce sourire qui l’accompagnait en permanence pendant tous ses sets. Ce sourire énergique, éclatant, doux et sincère.

Je ne vois pas d’autre façon de lui dire adieu.

DJ Mehdi – Pocket Piano (Joakim Remix)

DJ Mehdi ©DVLS08

Publicités

« The building has collapsed »

Il parait que tout le monde se souvient de ce qu’il faisait le jour où Armstrong a marché sur la lune. Je suis trop jeune pour avoir vécu le premier événement qui a consacré le média télé.

Mais je me souviens très bien du 11 septembre.
Ma révolution internet.
Apprendre en direct par mail par mes amis qui bossaient dans la finance à New York qu’un avion venait de s’écraser sur le WTC. Vraisemblablement un avion de tourisme. Puis tout s’accélère. L’information devient un flot fou et totalement sidérant.
Le second avion.
Les corps qui chutent
La tour qui se liquéfie
La cendre qui noie la ville
La seconde tour qui est aspirée dans le néant

C’est la première fois que je prends en pleine face un événement pareil. Et que je le vis simultanément avec des gens du monde entier, mais aussi tous les gens qui m’entourent. La première fois que je ressens un tel sentiment d’hébétude générale.

Tout s’arrête, tout le monde est rivé aux écrans, happé par l’information qui n’en est déja plus une.
Il est trop tôt pour savoir, pour compter, pour comprendre.

Je passe la soirée avec mes colocataires dans un pub, entouré d’anglo-saxons. Face à une bière que je touche à peine. Les yeux fixés sur des images en boucle que je ne vois déjà plus, mais incapable de détacher mon regard.

En musique, cette sensation d’hypnose mêlée de dégout pourrait prendre la forme de ce morceau, une mise en musique des news de la BBC, un retour en arrière perpétuel qui enrobe un flot d’informations crues.

Nohus – World Trade Center (BBCmix)

2792 pensées

Je viens de voir Milos Forman évoquer le 11 septembre sur Arte. « Des millions d’américains célèbrent Ben Laden chaque fois qu’ils enlèvent leurs chaussures dans les aéroports. Les terroristes ont gagné, nous avons renoncé à notre liberté ».

Le Clash des Seigneurs : qui fait les meilleurs dimanches de l’été ?

Chacun sa paroisse, chacun sa Guerre Sainte.
Chacun a préché pour ses potes.

Tout l’été, certains ont essayé d’opposer la Terrassa, la Sundae ou la Twsted.
Comparer, choisir, éliminer.

Nous, ça nous a bien fait marrer.
Tous ensemble, autour d’un verre et d’un son.

Alors dimanche, pour l’avant-dernière Terrassa de la saison, on vous fait une grande démonstration d’oecuménisme, et on réunit toutes les religions de la danse parisienne pour une grande démonstration de foi.

l’Ange Chris Alter se charge de l’apéro au Soleil.
Le soir, on laisse les platines sacrées entre les mains de Céline et Roman Azzaro pour communiquer la ferveur de la Sundae, et Greg OG pour appeler au mysticisme des Twsted. Coté Terrassa, on a décidé de faire appel à un pilier du culte et au sens de la fête de Pac-man.

Pendant que certains célèbreront 10 ans à se jeter sur des tours, à se mettre sur la tronche, à se piller et s’envahir au nom de Rien,
on dansera.
ensemble, heureux.

Viens mon agneau, Viens ma Brebis.
Promis, tu diras rien à tes parents, hein ?

Confie-moi ton âme.

Manuel Regnet – Let There Be Soul (Original Mix)

got SOUL ?

J’ai plus de 1000 amis Facebook

Et y’en a je sais pas combien qui ont balancé un commentaire sur la nouvelle vidéo de Justice, « Audio Video Disco ».
J’ai pas bien compris pourquoi. Mes amis ont parfois des goûts curieux.

Moi je préfère celle de « We are Your Friends ».

poke her face

Et si vous me cherchez aujourd’hui, je ne serai pas sur Facebook, mais au Palais de… Justice.

Con, Con, Con !

Veuillez excuser ce petit retard pour la rentrée, j’avais mon cartable à finir et je trouvais plus mon effaceur et ma cléopatra.

J’ai pas envie de rentrer, en fait.
J’ai envie d’être en été.
J’ai envie de mes potes,
J’ai envie d’eau et de soleil,
J’ai envie de gros son.
J’ai envie d’être très con.

Comme eux, là.

Le morceau, pour ceux que ça intéresse :
Can’t Stop Won’t Stop – Stop, Drop, Roll (feat. Early Prince)

Human Angry Birds

c’est la rentrée. Aujourd’hui, physique et poésie

Pour demain, vous m’apprendrez par coeur ce poème de Charles Cros : « A travers la forêt des spontanéités… »

A travers la forêt des spontanéités,
Écartant les taillis, courant par les clairières.
Et cherchant dans l’émoi des soifs aventurières
L’oubli des paradis pour un instant quittés,

Inquiète, cheveux flottants, yeux agités,
Vous allez et cueillez des plantes singulières,
Pour parfumer l’air fade et pour cacher les pierres
De la prison terrestre où nous sommes jetés.

Et puis, quand vous avez groupé les fleurs coupées,
Vous vous ressouvenez de l’idéal lointain,
Et leur éclat, devant ce souvenir, s’éteint.

Alors l’ennui vous prend. Vos mains inoccupées
Brisent les pâles fleurs et les jettent au vent.
Et vous recommencez ainsi, le jour suivant.

 

Vous allez me dire que vous vous en foutez de la poésie.
Que tout ce qui vous intéresse, c’est le son. Et éventuellement la photo.

Et bien sachez bande de cancres, que lorsqu’il n’écrivait pas en vers, Charles Cros inventait des trucs de ouf. En 1869, il présenta à la Société française de photographie un procédé de photographie en couleurs qui est à l’origine du procédé actuel de trichromie. Il étudia également des améliorations à la technologie du télégraphe : il avait présenté à l’Exposition de 1867 un prototype de télégraphe automatique. A 25 ans tout juste, genre.

Mais surtout, En avril 1877, il formulait le principe d’un appareil de reproduction des sons qu’il nomma paléophone. Son document, présenté à l’Académie des sciences, suggérait que les vibrations sonores pouvaient être gravées dans du métal à l’aide d’un crayon rattaché à une membrane vibrante, et que, par la suite, en faisant glisser un stylet rattaché à une membrane sur cette gravure on parviendrait à reproduire le son initial. Avant que Charles Cros n’eût la possibilité de suivre son idée voire de construire un prototype, Thomas Edison, aux États-Unis, mettait au point le premier phonographe. Les deux hommes ne connaissaient pas leurs travaux respectifs.

Voilà, maintenant vous savez enfin d’où vient le son.
Interro écrite ce soir au Napo, et dimanche à la Terrassa.

Merci encore Monsieur Cros, vous êtes un grand homme

LCD Soundsystem – Someone great