comme un vendredi, en pire

Sale journée. Un vendredi qui conclut une semaine plus chargée qu’un Long Island Ice Tea.
Je fuis le boulot à peine habillée. J’aime travailler léger, et j’ai juste attrapé au vol quelques poils avant de sortir. Ca tombe bien, c’est encore le thème de la soirée, certainement la dernière de l’hiver avant l’arrivée des beaux jours.
Je me réfugie sur la banquette arrière du taxi, et je m’y love, dans le silence. Petit instant de recueillement dans Paris en mouvement. Petit souffle avant de respirer enfin, de sourire, de raconter des conneries, d’engloutir des Long Island pour de vrai, d’écouter le son du Clichey Crew, d’esquisser quelques pas de danse en terrasse et de chercher la licorne pop.
Ce soir c’est Napoléon, enfin. Empire Weekend comme un vendredi par mois.

And I wanna party like Bonaparte.

Bonaparte – Do You Want To Party (Siriusmo Rx)

"73 rue du Faubourg Saint Denis s'il vous plait"

De 19h à 2h. Et après la fermeture, on ira définitivement fermer la semaine de travail avec les Professionnelles. Tous chez Moune à genoux devant Tnoo et Roussia.

Jusqu’à ce que l’aube et le week-end se lèvent.

Publicités

2 réponses à “comme un vendredi, en pire

  1. Doux, malgré le mauvais poil.

  2. Moune … T-Noo … Roussia (raaaaa love)
    en sortie de Napo
    un vendredi
    uhuhuhuhuhuhuhuh
    j’en ricane d’avance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s