city invaderz

J’ai l’immense plaisir d’être convié, avec mes petits camarades allemands de Dimension6, à passer un peu de son à Glazart, mardi prochain. On fête l’art urbain et la sortie du film sur Banksy, Exit Through the gift shop.
On célèbre l’idée de se réapproprier la ville, l’espace et la vie, de s’y exprimer, et surtout de solliciter la vigilance de ceux qui l’habitent, s’ils le souhaitent. C’est en ça, plus qu’en l’amour des bombes et de la nuit, que je remercie la révolution de l’art urbain. Ceplaisir pris à rechercher en permanence les chats sur les toits, les stickers sur les poteaux, les pochoirs au sol et les collages sur les murs. A aiguiser et ouvrir mon regard, à traquer l’humour, le beau geste, l’ironie, la violence et la poésie, sur un coin de mur. La semaine dernière, j’ai découvert une autruche de 4 étages en plein Paris, j’ai failli en tomber de scooter de bonheur.
Banksy est à l’art urbain ce que J.C. Decaux est au mobilier du même nom : un cador, mais dont personne n’a jamais vu la gueule. Et à la rigueur on s’en fout. Ca me fait même marrer de me dire qu’il pourrait danser sur un des morceaux que j’ai mis pour lui sans même que je le sache.

« Get ready when you see me comin’
cause
I’m not running »

MP3 : Luke Vibert – Get Ready (featuring Ursula Rucker)

London 2005 ©DVLS05

dash bombing ©mcginley2000

Publicités

4 réponses à “city invaderz

  1. mardi, mardi la ?

  2. ah fuck je bosse mardi soir #faischiersarace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s