Carte Postale Calvaise #04 : le tube de l’été

Je suis une haliotide. Plus communément appelée Oreille de Mer (ou oreille de Vénus). Je m’épanouis dans l’eau, j’étincelle au soleil. Et comme mon nom l’indique, je me nourris de musique.

C’est un de mes petits plaisirs obligatoires d’aller récolter des oreilles de mer au fond de l’eau à chaque festival, dans les rochers de la Revellata ou de Spano. Une routine qui rythme chaque été.

Une autre routine incontournable, c’est de choisir la moustache que je vais arborer le temps du festival.

La dernière routine consiste à déterminer le tube de l’été. Choisir la bombe musicale qui me marquera immédiatement et définitivement et sera associée à vie à une cuvée COTR en particulier.

Enorme interrogation cette année. Pour la première fois, je n’ai aucun indice avant d’arriver à Calvi. Rien qui me permette de savoir qui va prendre la suite de Stand on the World, Beggin’, Daft Punk is Playing at my House
J’ai failli miser encore une pièce sur LCD et leur éthylique Drunk Girls, ou une autre sur Baby I’m yours de Breakbot, vu que j’ai passé le printemps à fredonner « listen baby, your wish is my command ».

Mais finalement, j’ai laissé le festival décider pour moi. Grâce à Ken qui est revenu tout excité un après-midi de l’Octopussy, où il venait de faire la connaissance de Lucio Battisti. Enfin de sa petite perle de chanson d’amour italienne de 1976.

Le morceau ne nous a plus quitté de tout l’été, bande-son idéale de piscine, de la sieste à l’apéro, tout en douceur, en chaleur et en pas chaloupés.
Et j’avoue que ça nous a nous a fait violemment marrer de chanter à tue-tête « dans la chatte non e posibile » (oui mon italien est très approximatif).

Bonne fin de mois d’août à tous, et bonne piscine à tous ceux qui en ont encore une à disposition (vafanculo).

Lucio Battisti – Ancora Tu

Haliotides, récolte 2010 ©DVLS10

Publicités

6 réponses à “Carte Postale Calvaise #04 : le tube de l’été

  1. Anéfé, à la différence près que c’est mon tube de tous les étés depuis un moment, son niveau de plagisme explosant le fouxdufafamètre, comme on dit désormais.

  2. j’ai pas de piscine, une plage d’ile paradisiaque avec de l’eau à 30° ça compte aussi pour se faire vafanculado ? 😀

    • Diego : j’adore ce concept de foudufafamètre !
      Tom : non, ça compte que pour de vraies piscines et jusqu’à fin août. Toi je te crache à la gueule

      • Oué, avé la Steph on s’est dit que comme Foux du Fafa remettait en cause complètement l’échelle du plagisme musical, ça devenait le mètre-étalon. Parce que NOTRE tube de l’été, ça a bel et bien été Foux du Fafa plus que tout autre. Où est la bibliothèque ?

  3. Bon, si la plage compte pas j’aurai moins de scrupules alors, j’y retourne il fait trop chaud et c’est parti pour durer tout le mois de septembre au moins

  4. Tellement kiffé Foux du Fa-fa que j’ai acheté tout l’album.
    merci les boys, merci Steph !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s