Brûlons les boites de nuit

c’est vendredi. Après une semaine de dur labeur, on va enfin pouvoir aller se faire refouler à l’entrée des boites à la mode, ou si ce n’est pas le cas, claquer la paye de la semaine dans une tournée de malibu-ananas, avant de chauffer les meufs sur le dancefloor.
Ca va être bon putain.

No dancing on this surface (London 2005) ©DVLS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non j’déconne, je ne sors pas le week-end, y’a trop de monde, pas assez de taxis, trop de saloperies de djeunz.

Ou alors rapide, juste un petit tour à la Fav’ pour me trémousser sous les ordres de Mademoiselle Stéphanie, et au Régine pour découvrir le son de La Peña.

En plus j’ai révisé ma danse du Robot, ce serait du gâchis de l’avoir fait pour rien

Publicités

4 réponses à “Brûlons les boites de nuit

  1. je veux le voir pour le croire!

  2. C’est à quelle heure ton pestacle, que je le rate pas ?!

  3. Depuis quand tu bois de la vodka-nanas… menteur va!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s